Témoignages

22.06.2018

Philippe Antognini, architecte REG B

Témoignage de Philippe Antognini, architecte REG B

Philippe Antognini a suivi les cours de préparation à l’examen du REG de l’esar et a obtenu son inscription au Registre B des architectes.

«A la fin de mon apprentissage de dessinateur en bâtiment en 1996, j’avais accumulé un bagage technique que je voulais appliquer en pratique.

Je suis resté plongé dans les détails constructifs pendant quelques années, en travaillant dans plusieurs bureaux d’architectes à Berne, notamment l’atelier 5, dont l’approche théorique du projet était entièrement basée sur l’œuvre de Le Corbusier.

Quand j’ai entamé mes études à l’école des Beaux-Arts à Berne pour devenir graphiste, je me suis libéré de mon équerre à dessin et de ma calculatrice pour passer au pinceau et expérimenter des formes de dessin plus libres.

La vraie révélation est arrivée durant mon stage au sein de l’atelier de création graphique Polymago à Paris en 2002. Je travaillais sur une affiche pour une exposition sur le mouvement surréaliste au centre Pompidou et avais du mal à achever mon travail, car il me manquait les repères et contraintes techniques dont j’avais l’habitude dans mon travail de dessinateur en bâtiment. A ce moment-là, j’ai su que je voulais devenir architecte.

En arrivant en Suisse Romande en 2005, je me suis renseigné sur les possibilités de formation continue en architecture et me suis inscrit aux cours de préparation à l’examen fédéral du REG (Fondation des registres suisses des professionnels de l’ingénierie, de l’architecture et de l’environnement) dans une école privée à Lausanne.

Ma rencontre avec le professeur Vincent Mangeat lors du premier cours en 2006 a changé fondamentalement ma manière d’aborder le projet. Jusque-là, ma manière de projeter consistait à élaborer une série de détails constructifs, sans aucune approche conceptuelle. Claire et radicale, la méthode d’enseignement de Vincent Mangeat est fondée sur l’histoire de l’architecture avec de grands exemples contemporains en référence notamment à l’architecture gréco-romaine.

Quand Vincent Mangeat nous a annoncé la fin de son mandat de professeur lors du 2e semestre, nous lui avons suggéré en plaisantant de créer sa propre école. A notre plus grande surprise, Vincent nous a invités, quelques mois plus tard, à rejoindre l’esar, l’école spéciale d’architecture de Lausanne, qu’il venait de fonder avec des confrères et consœur architectes. J’ai donc terminé mes études à l’esar en été 2008 et me suis inscrit à l’examen fédéral du REG.

Architecte REG B depuis début 2010, j’ai continué mon parcours dans plusieurs bureaux genevois renommés, comme Devanthéry & Lamunière ou l’atelier Bonnet.

J’ai par ailleurs donné des cours de représentation dessinée à l’esar pendant deux semestres.

Aujourd’hui, j’occupe un poste d’architecte senior chez mvt architectes qui me permet de travailler sur toutes les phases du projet architectural, depuis l’avant-projet jusqu’à l’exécution.

Dans ma vie privée, je suis architecte du son. Avec mon groupe de rock Crane, je construis des morceaux de la même manière que je conçois un bâtiment. Nous enregistrons d’abord les fondations avec la basse et la batterie, puis habillons la structure avec des murs de son de guitare, de claviers et de chant.»

 

Ci-contre: cabane pour la Fondation Jan Michalski pour l’écriture et la littérature réalisée par l’atelier bonnet en collaboration avec Philippe Antognini.